Ecriture...

acpa58 Par Le 29/07/2020

Il y a des gens qui préfère « consommer », 
Abattu par ces coups de massue que la vie porte au hasard,
Moi, je me suis réfugiée dans des poèmes parfois bizarre,
Où je consommais ces verres de proses pleine de désespoir,
A avoir trop aimé,
Mon cœur s'était consummé....
Ne devenant plus que l'âme de mon être
L'ombre de mes lettres
Pour ne pas faire de peine à mes proches qui sont mon baromètre,
je ne le laissais jamais paraître.

Et puis l'AC.P.A.58 est arrivéee..

Ils ont su faire renaitre en moi cet espoir tant oublié,
Guider mes pas dans cette obscurité,
Ce noir qui en moi c'était gangréner,
Bientôt il aurait fallu m'amputer,
De ce cœur endormi plein de haine,
Ce cœur plein de peine,
Vous avez su le réveiller ….

Tel un soleil d'été sur mon cœur glacé,
Vous avez réchauffé mon âme damné …
Circulant cette renaissance dans mon corps blessé,
Me réveillant de cet enfer sans pitié,
Je me nourrirai de vos « poèmes roses »
En vous l'espoir et les proses,
Toi qui manie la plume en virtuose !!!

 

 
×